Portique à conteneur

Présentation

La photo et l'animation ci-contre représente le cycle de transbordement des conteneurs.

Lors de l'embarquement ou le déchargement des navires.

Principe de fonctionnement

Système de première génération

Lorsque le conteneur est saisis sur le quai il est indispensable que le cadre de préhension ou "Spreader" soit horizontal, afin que les verrous de blocage du cadre de préhension puissent pénétrer facilement dans les logements du conteneur pour le saisir.

Lorsque le conteneur est déposé à bord du navire il faut régler son assiette par rapport à celle du pont. Toujours dans le même soucis de libérer les verrous de blocage du cadre de préhension pour pouvoir les sortir du conteneur, et d'éviter tout coincement entre les autres conteneurs ou dans les glissières de guidages placées à l'interrieur des cales du navire.

Il est devenu indispensable que les portiques de transbordement soient équipés d'un système qui permet de régler l'assiette du spreader.

La première génération de portique était équipée d'un système qui permettait uniquement le réglage de l'assiette:

Le positionnement du cadre de préhension selon deux axes. Cette fonction était réalisée par quatre vérins montés sur les câbles de levage. Ils allongeaient et raccourcissent les câbles deux à deux en fonction de l'assiette à obtenir. Les vérins étaient alimentés par une centrale hydraulique placée à proximité du système. L'effort nécessaire  au déplacement des vérins pour atteindre les ±5°selon les axes est représenté par le tableau suivant.  

Système de seconde génération

Les performances et les cadences de transbordement augmentant, il est devenu maintenant indispensable de protéger la charpente et les mécanismes contre les surcharges accidentelles. Malgré la protection de surcharge qui interrompt le mouvement de levage lors du dépassement de la capacité à soulever.

On suppose que le conteneur ou le cadre de préhension s'accroche dans les structures du navire lors d'un mouvement de levage à grande vitesse, le temps de réaction du dispositif de surcharge traditionnel est trop long à réagir. Les câbles, la charpente, ainsi que les mécanismes sont soumis à des sollicitations importantes. Elles peuvent être considérables si à cet instant précis il se produit un mouvement de ressac du navire. Les efforts sont tels que le seuil de la limite élastique des matériaux est dépassé; engendrant ainsi des déformations permanentes de la structure.

Un autre inconvénient est apparu lié aux dimensions (hauteur) des engins, et aux vitesses importantes de déplacement. Durant l'accélérations horizontale de la charge, le mouvement de pendule de la chrge engendre un phénomène de roulis permanent du cadre de préhension. Il devient donc extrèmement difficile de stabiliser avec précision la position du conteneur.

Le dispositif d'inclinaison spreader a donc du évolué pour remplir ces trois fonctions indispensable sur les portiques à cnteneur moderne.

  1. positionnement traditionnel.
  2. positionnement moderne.
  3. positionnement KONE.
  4. antiroulis.
  5. anti-coincement.

Notice de réglage d'un système d'inclinaison et anti-coincement d'un portique.

REGGIANE de Marseille spécifique à ces engins.

Fournisseur de systèmes complet http://www.rimagroup.com/

 

Pour naviguer cliquer sur les zones réactives (lorsque le pointeur change d'apparense).